En bref
Boutique du stade ouverte du lundi au vendredi : 9h-12h et 14h-18h (se présenter au bureau) ainsi que les jours de matchs.
Vendredi 8 décembre à 20h45, le Stado Tarbes-Pyrénées Rugby reçoit Rouen Normandie Rugby

CS Bourgoin-Jallieu vs Stado Tarbes-Pyrénées Rugby

Rageant !

Les Bigourdans se déplaçaient en Berjallie où il n'est jamais facile de s'imposer. Les Isérois, invaincus cette saison à Rajon après avoir fait tomber Chambéry, Provence Rugby, Rouen et dernièrement Bourg-en-Bresse, mettent un point d'honneur à garder leur forteresse inviolée. Après leurs deux derniers échecs, les Tarbais, qui se déplaçaient avec une équipe rajeunie, voulaient relever la tête et montrer qu'ils avaient du caractère. La rencontre promettait donc d'être très disputée et elle le fut !

Les deux formations s'observent dans le premier quart d'heure et se répondent coup pour coup. Les Bigourdans montrent toute leur détermination en enrayant la première grosse attaque berjallienne. Leur mêlée commence déjà à prendre le dessus et Jean-Baptiste-Claverie échoue d'un rien sur une pénalité des 50 mètres. Les Tarbais, qui sont très bien rentrés dans ce match, musèlent les offensives du CSBJ en assénant de gros plaquages. Ils ont cependant du mal à mettre leur jeu en place à cause d'un manque de munitions en touche. Malgré cela, ils vont être très pragmatiques en concrétisant leur première grosse occasion par l'intermédiare de Morgan Rubio. L'ailier bigourdan, bien servi par son ouvreur Maxime Bats, mystifie la défense des "Ciel et Grenat" avec ses crochets fulgurants et dépose le cuir sous les poteaux. Avec la transformation  de Maxime Bats, les Haut-Pyrénéens mènent 7 à 0 et jettent un froid sur Rajon. Les Berjalliens ne se désunissent pas pour autant et repartent à l'assaut  du camp bigourdan. Les "Rouge et Blanc" défendent leur ligne comme des morts de faim mais finissent par se mettre à la faute. Javaux, l'ouvreur du CSBJ concrétise cette période de domination en passant la pénalité. Des 30 mètres, son vis-à-vis Maxime Bats lui répond aussitôt. Menés à nouveau de 7 points, les Berjalliens montrent qu'ils ont du caractère en revenant près de l'en-but tarbais.  Après avoir résisté aux ballons portés, la défense bigourdane s'incline sur le côté fermé. Les Isérois reviennent à hauteur des Haut-Pyrénéens avec un essai de Javaux bien servi par son demi de mêlée Campeggia. 10 à 10, une égalisation qui survient au plus mauvais moment, juste avant la pause !

Au retour des vestiaires, les Tarbais vont se retrouver rapidement à 14 ! Leur demi de mêlée Nicolas Vergallo écope d'un carton jaune sévère pour un en-avant jugé vontaire. Un carton qui va être lourd de conséquence car les Berjalliens mettent aussitôt à profit leur supériorité numérique. Après une belle combinaison, leur centre Radikedike, d'une feinte de passe et avec de beaux crochets, mystifie la défense des "Rouge et Blanc" pour filer entre les poteaux. Avec la transformation de Javaux, le CSBJ fait un premier break. Malgré ce coup de massue, les Bigourdans ne baissent pas les bras, bien au contraire. Après de très beaux enchaînements entre avants et trois-quarts, ils obtiennent une pénalité bien placée pour recoller au score. Cette pénalité est malheureusement retournée à cause d'une échauffourée. Quel dommage ! Les Berjalliens sentent que les Tarbais ne lâcheront rien et les esprits s'échauffent à nouveau. Leur pilier géorgien Zakashvili écope à son tour d'un carton jaune. En supériorité numérique, les Rouge et Blanc enchaînent les temps de jeu mais leurs attaques ne parviennent pas à franchir  une défense iséroise des plus virulentes. L'engagement est total de part et d'autre et le bras de fer se poursuit. Les Haut-Pyrénéens font malheureusement preuve d'indiscipline et terminent la rencontre en infériorité numérique. Maxime Bats écope d'un carton jaune et Javaux ne loupe pas l'occasion de creuser l'écart. Une pénalité lourde de conséquence car elle prive les Tarbais du bonus défensif. Menés 20 à 10, les Bigourdans font à nouveau preuve de beaucoup de bravoure pour aller chercher ce point tant mérité au vu de leur engagement. Sur une ultime attaque, leur puissant ailier Aderito Esteves échoue malheureusement près de la ligne du CSBJ.

Sortis sous les applaudissements du public berjallien, les Tarbais sont tombés avec les honneurs à Rajon. Ils ont fait preuve de vaillance, de solidarité et auraient pu prétendre à mieux. C'est vraiment rageant mais un déclic a eu lieu en Berjallie. Le comportement irréprochable dans le combat de ce groupe rajeuni est de bon augure avant la venue de Rouen, le 8 décembre à Trélut.

La compo csbj site

 

 

Plus dans cette catégorie : « La compo Planning de l'équipe »

Stado Tarbes-Pyrénées Rugby : Stade Maurice-Trélut - Avenue Pierre-de-Coubertin - 65000 Tarbes - 05 62 56 33 85